Comment faire votre site vous-même facilement sans aucune connaissance en programmation informatique ?

Vous vous êtes décidés à faire votre site vous-même. Mais voilà par ou commencer ? Comment faire si vous n’avez aucune connaissance en programmation ? Vous avez entendu parler de WordPress, Wix, Jimdo etc, mais tout cela reste encore très flou pour vous. Pas de panique, dans cet article, je vais d’abord vous montrer qu’il est possible de faire son site tout seul sans savoir nécessairement coder. Dans un second temps, je vais faire un point sur les différents outils à votre disposition.

1 Comment faire vous-même votre site internet 

a Faire vous-même votre site sans savoir coder :

Pour créer votre site vous-même, avoir des connaissances en programmation informatique (le fameux “code”) est un plus indéniable. 

créer cotre site vous même

Mais aujourd’hui de nombreux outils existent, et permettent de créer un site internet sans savoir coder. Ces outils entrent dans la catégorie des outils “no-code” (oui oui, trop original). 

Ces outils fonctionnent pour la plupart sur le principe du “glisser déposer”. 

Après avoir choisi un thème (gratuit ou payant), il vous suffit de saisir vos textes et vos images aux emplacements prévus, et le tour est joué. 

Et oui, c’est aussi simple que ça !

Il existe tout de même certaines limites à ces outils “no code”.

En effet, au niveau de la personnalisation, vous serez limité par le choix que propose l’outil choisi (seules vos connaissances en programmation vous permettent de créer un site au pixel près.). 

De plus, ces outils créent beaucoup de codes génériques qui alourdissent votre site, rendant l’optimisation plus compliquée, surtout en termes de référencement naturel (SEO).  

b Les différents outils qui permettent de créer votre site vous-même 

Pour simplifier les choses, il y a deux grandes catégories d’outils qui vous permettent de faire votre site “no code”, les CMS et les plateformes clé en main. (SAAS)

Au niveau des CMS, nous retrouvons :  WordPress.org, Drupal, Joomla (pour les plus connus), ce sont des outils Open sources (utilisation et modification gratuites pour tous), qui vous permettent de concevoir, gérer et mettre à jour votre site. 

Ils disposent d’une grande communauté et vous pourrez les personnaliser via des plugins,thèmes, etc..

En ce qui concerne les solutions clé en main, nous retrouvons WordPress.com (et oui l’équipe derrière le projet WordPress est présent sur les deux tableaux, attention de ne faut pas les confondre),Wix,Jimdo (pour les plus connus) et bien d’autre encore. 

Moyennant un abonnement mensuel, vous avez accès à une plateforme qui se chargera d’héberger votre site sur ses propres serveurs, vous aurez le choix sur un certain nombre de thèmes et options gratuites ou payantes. 

Le tout fonctionne généralement sur un système de « glisser-déposer » pour mettre les différents champs de votre site en place.

 La personnalisation est plus limitée que sur les CMS , vous n’êtes pas propriétaire de votre site web et il y a souvent de la pub présente sur votre site.

2 Différences entre CMS et les plateformes clé en main 

a CMS

Les CMS (content management system) sont Open Source, ce qui signifie que leur code source est librement accessible et que leur utilisation est gratuite(là où vous devrez payer un abonnement pour les solutions SAAS). 

Ce qui permet d’avoir une communauté de développeurs énormes, qui crée du contenu en permanence pour améliorer leur CMS favori. 

A titre d’exemple, pour le CMS WordPress, il y a environ 7 000 thèmes et 45 000 plugins de disponible (certain gratuit l’autre payant, le choix est énorme) c’est donc un gros plus pour les CMS qui vont vous proposer une multitude d’outils de personnalisation. 

Une fois le CMS installé sur votre site, vous vous connecterez à votre espace, et vous pourrez créer/modifier vos pages comme vous l’entendez. 

Vous pourrez même accéder directement au code de votre site afin de le personnaliser en profondeur.

Autres avantages, vous pourrez créer des accès pour vos équipes si besoin (si vous avez plusieurs rédacteurs pour votre blog par exemple), et ne leur laisser l’accès qu’au seul élément que vous souhaitez.

Avec toutes ces options disponibles, la prise en main des CMS est un petit peu plus longue que les Plateforme clé en main sans pour autant être plus difficile.

b Plateformes, clé en main(SAAS)

Également appelées « créateurs de sites web”. Ici, contrairement au CMS, il faudra vous contenter des thèmes proposés par l’équipe de création (vous ne pourrez pas importer un thème acheté sur une autre plateforme.).

La création de site est simplifiée à l’extrême grâce à un système de “drag and drop” ou « glisser-déposer » en français, sans avoir à toucher la moindre ligne de code.

Pour cela, vous avez accès à un créateur visuel qui se base sur des éléments pré construits que vous pourrez “glisser-déposer” n’importe où sur votre page et organiser selon vos besoins.

De la publicité est généralement présente sur les sites créés via ces plateformes si vous choisissez l’abonnement les plus accessibles.

Le coût de ses plateformes n’est pas négligeable sur le long terme.

cout créer votre site vous même

A noter que vous ne pourrez personnaliser votre site que dans la limite des options fournies par le logiciel. Ici pas d’accès au code, donc vous serez limité.

A noter que dans la majorité des cas, vous n’êtes pas propriétaire du site : si vous suspendez votre abonnement pour changer de plateforme, vous devrez refaire votre site depuis le début.

Avec cet article, je vous ai montré deux solutions pour pouvoir créer votre site internet de façon autonome et sans savoir coder. Soit vous optez pour un CMS avec plus de liberté, mais une prise en main plus longue, soit pour une plateforme clé en main beaucoup plus simple, mais limitée en personnalisation.

Vers quelle solution allez-vous vous tourner ?




Guide pour comprendre le langage des créateurs de sites

Vous souhaitez créer votre site internet mais vous ne comprenez rien aux termes employés? Vous ne comprenez que la moitié des explications du développeur web avec qui vous travaillez. Bonne nouvelle, ici vous trouverez un guide de tous les termes avec une définition simplifiée pour vous faciliter la vie.  Cette liste sera régulièrement mise à jour donc n’hésitez pas à me demander les termes que vous voulez que je définisse.

Guide

ANCRE : Une ancre est un texte ou image qui renvoie à un autre endroit du site.

ex: le bouton qui sert à remonter en haut de la page contient une ancre qui au click renvoi au début du site.

API (Anglicisme) Applications Programming Interface : Une API est une interface qui permet àdifférentes applications de partager des données entre elles.

ex: Lorsque vous partagez une publication instagram sur votre page facebook, c’est une API qui va traduire le code d’instagram pour qu’il soit lisible par le code de facebook.

BALISE ALT : La balise alt est le champ “texte alternatif” d’une image. Ce texte sera affiché si l’image n’apparaît pas, ou lu par le navigateur pour un utilisateur malvoyant. 

balise alt

BALISE (TAG) :Un Tag est un terme utilisé pour catégoriser des données d’un site

ex: balise H1: titre principal, H2: titre des grandes parties, H3: sous-titres etc…

BASE DE DONNÉES :La base de données est un ensemble de données qui sont stockées sur un support physique (serveur).

ex: Toutes les informations présentes sur un site internet sont stockées dans une base de données, afin de pouvoir être exploitées par vos outils quelque soit le lieu où vous vous trouvez.

CALL TO ACTION : Le call to action ou Appel à l’action est le procédé qui incite un visiteur à cliquer sur un lien.

Ex: Inscription newsletter qui permet de récupérer l’email du visiteur.

CAPTCHA : Acronyme pour « Completely Automated Public Turing Test To Tell Computers and Humans Apart ». (atchoum) permet de protéger votre site web des robots.

ex:CAPTCHA sur les formulaires afin d’éviter les spams.

CHARTE GRAPHIQUE : La charte graphique est le guide qui comprend les caractéristiques des différents éléments graphiques (logos, couleurs, polices, typographies, symboles, …) de l’entreprise.

CHAT (Conversational Hypertext Access Technology.) : Le CHAT est un outil de discussion écrite en temps réel entre plusieurs utilisateurs.

ex: le chat intégré à facebook.

CMS ( Content Management Software) : logiciel qui permet de créer son site sans faire de code.

ex: WordPress est un CMS

COOKIE : Un cookie informatique n’est pas un gâteau en forme de smartphone, c’est un petit fichier déposé sur le disque dur de l’internaute par le serveur du site visité .

ex: le fameux cookie Google qui permet de suivre les statistiques d’un site.

guide cookie

CSS : C’est l’un des langages de programmation qui permet de mettre en forme le contenu du site, afin de le rendre plus agréable visuellement, de l’animer et de l’adapter au différent format (smartphone,tablette,ordinateur).

ex: le CSS permet d’appliquer à votre titre la couleur, la taille ou encore la police de votre choix.

FAQ (foire aux questions) : Une FAQ est une source d’information d’un site web qui répond aux questions les plus fréquentes que se posent les visiteurs.

FOOTER : c’est juste le bas de page de votre site web.

HEADER :Le header est la partie supérieure d’un site qui comprend généralement le Logo, le menu,etc… et qui reste visible quelque soit la page du site sur laquelle on se trouve. 

HEBERGEUR : Un hébergeur web est une entreprise qui permet de stocker  votre site internet en échange d’un abonnement. 

ex: OVH 

HOME PAGE : C’est le terme anglais pour désigner la page d’accueil d’un site.

HTML ( Hyper Text Markup Language): pour aller au plus simple, c’est du code

MAILING LIST :  est une liste d’email de clients/prospects à qui vous envoyez votre newsletter

META :  ou méta tag est une balise d’une page de votre site destiné à informer les moteurs de recherches.

META DESCRIPTION : Balise qui permet d’afficher la description de votre page internet dans le moteur de recherche.

MOT-CLÉ : Un mot clé est un mot ou un groupe de mots qui aident au référencement de votre site. 

NOM DE DOMAINE : C’est une adresse saisie par un internaute dans la barre d’adresse d’un navigateur pour se connecter à un site (exemple : Amazon.com).

PERMALINK (Permalien) : C’est le procédé qui permet à un mot de renvoyer vers une autre page internet lorsque l’on clic dessus.

ex: Permalien

PLUG-IN : Ou module d’extension, ou add-on en France, est un logiciel conçu pour être ajouter à votre CMS  pour apporter de nouvelles fonctionnalités.

ex: Le plugin Akismet pour WordPress qui permet de filtrer les spams

POP-UP : Une pop-up est une petite fenêtre qui s’ouvre automatiquement lorsqu’on accède à une page web. Elle génère généralement un message publicitaire, une mise en avant produit etc…

RESPONSIVE DESIGN : c’est un design qui s’adapte à tous les écrans.

guide responsive design

SEO (SEARCH ENGINE OPTIMIZATION) / Référencement naturel : techniques qui permettent au site internet d’apparaître dans les premiers résultats d’une recherche.. 

SIDEBAR : C’est une barre latérale, dans laquelle il est possible d’insérer des widgets.

TEMPLATE  : C’est le modèle graphique qui sert à la mise en forme au contenu de votre site.

URL (Uniform Ressource Locator) : C’est l’adresse qui permet d’accéder à une page web à partir de sa saisie dans la barre d’adresses.

ex: www.js-web.fr

WEBDESIGN :  C’est la conception de l’interface web. La conception d’un design web tient compte des contraintes liées à Internet, notamment l’ergonomie, l’utilisabilité et l’accessibilité.

ZIP :  Format de fichier qui permet de stocker des fichiers de manière compressée avec ou sans mot de passe.

Voici une liste non exhaustive des termes que vous rencontrerez lors de la création de votre site internet avec leur définition ultra simplifiée.

Quelles sont les étapes à ne pas négliger pour faciliter la création de votre site internet ?

Ca y est vous êtes décidés à créer votre site internet. Vous imaginez quelque chose qui reflète votre entreprise mais voilà, au moment de se lancer, vous ne savez pas par où commencer. Ça tombe bien, car dans l’article du jour on va récapituler toutes les étapes à checker avant et pendant la création de votre site internet. Prenez un cahier et un stylo, car il va falloir travailler.

I. Les étapes avant la création d’un site internet 

a.  Définir sa cible, son identité visuelle et ses mots clés.

Si votre entreprise est déjà créée ou est en cours de création, cette étape doit normalement vous parler. Si ce n’est pas le cas, je vous conseille alors de bien prendre le temps de la préparer.

En effet, c’est l’étape qui va vous permettre d’établir les fondements de votre entreprise.

Vous avez décidé de vendre un produit ou un service. Vous devez absolument définir quel est le client idéal qui serait susceptible de consommer ce que vous proposez (qui est il? Quels sont ses problèmes? Quelles solutions pouvez- vous lui apporter?). 

Ensuite, vous allez réfléchir à l’image de votre entreprise. un logo seul ne sera pas suffisant.

Réfléchir aux étapes clés

Il faudra créer tout un univers, une ambiance et cela passe par une identité visuelle.

Elle comporte une palette de couleurs, les typographies et logo avec ses déclinaisons (un logo doit pouvoir s’adapter à tout).

Cette identité visuelle doit vous plaire évidemment, mais elle doit surtout plaire et interpeller votre client idéal ( d’où la nécessité de bien le définir avant)

Pour finir cette première étape, établissez une liste de mots-clés qui définissent votre entreprise (cela vous aidera par la suite lors des rédactions de vos textes et pour trouver des images)

b. Définir les objectifs de son site internet:

La première étape est faite? Bravo, vous avez fait le travail le plus difficil et le plus long. Mais il est encore temps de gribouiller votre cahier.

En effet, ici vous allez définir les objectifs de votre site internet. 

Doit-il juste présenter vos produits/services ou doit-il également les vendre? Informer le client sur votre entreprise? Aura-t-il une partie blog?

Réfléchir à ses objectifs va permettre de déterminer l’aspect visuel de votre site internet, le nombre de pages, si ce sera un site vitrine ou un site e-commerce etc.

c.  Créer la maquette de son site internet:

On arrive au bout des étapes préliminaires. 

Fin étapes préliminaire victoire

Votre cible est définie, vous avez votre identité visuelle et également vos mots-clés.

Il est temps de réfléchir à l’aspect de votre site, ou en d’autre terme, à la maquette.

A cette étape vous allez définir le nombre de pages que va comporter votre site en plus de la page d’accueil, le design de celles-ci (grâce à votre identité visuelle) et préparer vos textes. Pour les images, l’idéal est d’avoir des photos ou des images personnalisées. Sinon, vous pouvez aller sur les banques d’images (là aussi, utilisez vos mots clés pour vos recherches). Avant toute utilisation, pensez à utiliser des images libre de droit

Bien évidemment, en ce qui concerne la création de l’identité visuelle et la conception de la maquette, l’idéal serait de faire appel à un professionnel. Vous pouvez acheter des thèmes prêts à l’emploi.

II. Les étapes pendant la création du site internet

a. Différences entre site “clé en main” et site réalisé manuellement:  

Avant de se lancer dans la conception de votre site internet, il va falloir se poser la question si vous optez pour un site “clé en main” types Wix, Jimdo ou WordPress.com etc ou si vous le créez manuellement en partant de 0 ou à l’aide d’un CMS comme WordPress.org (attention de ne pas confondre), Joomla ou Drupal.

La première option est plus facile à mettre en place: vous choisissez un site parmi un catalogue et vous devez juste le personnaliser selon votre identité visuelle (les options de personnalisation varient selon votre abonnement et vous pouvez vous trouver vite limité).

Pour la seconde option, si vous partez de 0 il va falloir savoir coder. Si vous optez pour un CMS, vous pourrez choisir un thème (gratuit ou payant) et le personnaliser.

b. Choix du nom de domaine et de l’hébergeur

Entrons enfin dans le vif du sujet! Nous passons à la création du site internet.

A cette étape, il va falloir réfléchir et acheter votre nom de domaine. Il s’agit du nom que l’on tape pour accéder à votre site. Il doit être facile à retenir, avec une orthographe simple et pas trop longue. Petite astuce: on utilise de plus en plus notre téléphone pour naviguer sur le net, donc évitez les caractères qui nécessitent des manipulations compliquées sur smartphone. Et ensuite vous définissez l’extension (.com ou .fr)

Pour résumer, cela donnera: www.votrenomdedomainesimple.extension

Il est temps de décider où va être stocker votre site internet en choisissant votre hébergeur.

Il en existe plusieurs, à différents prix, avec des fonctionnalités différentes.

A vous de définir vos critères: est-il fiable? Français ou étranger? écologique? etc.

A noter que si vous choisissez le site “clé en main”, vous pouvez soit tout acheter au même endroit, soit faire cette au préalable.

c. Création et lancement du site internet  

Ici nous nous attaquons enfin la création pure de votre site internet. 

En suivant les étapes précédentes, celle-ci ne devrait pas présenter un vrai problème puisque vous avez déjà défini l’aspect visuel, voire même acquis un thème à personnaliser.

Une fois votre site prêt, il ne reste plus qu’à le mettre en ligne grâce à votre hébergeur.

N.B.: pensez à renouveler l’abonnement de votre nom de domaine et de votre hébergeur chaque année. Il faut également réaliser la maintenance de votre site.

Pour résumer les étapes, commencez par définir le profil de votre client, l’image de votre entreprise et définissez-la à l’aide de mots-clés. Établissez les objectifs de votre site internet et créez votre maquette.

Ensuite, vous pouvez passer à la partie plus technique avec le choix d’un CMS ou pas, le choix de votre nom de domaine et de votre hébergeur.

En suivant cette trame vous allez gagner du temps. 

Prêt à vous lancer? ou allez vous faire plutôt appel à un professionnel? 

Comment un site éco-responsable va booster votre business.

L’écologie est au cœur des débats aujourd’hui. Une grande partie de la population veut, à son échelle, changer ses habitudes et réduire son impact environnemental.

Beaucoup d’entreprises cherchent à adopter de nouvelles habitudes pour réduire leur impact carbone sans créer d’ impact négatif sur leur business.

Aujourd’hui je vais vous montrer comment un site éco-responsable va booster votre entreprise en développant sa présence en ligne tout en restant fidèle à vos valeurs écologiques.

I) Site éco-responsable vs site traditionnel ?

a. Quel est l’impact écologique  d’un site traditionnel ?

Quand on parle de l’impact écologique d’un site internet, le premier élément à citer sont les Data Centers (Centre de données). 

data center web éco-responsable

En gros,  ce sont des lieux remplis de technologie où les sites internet, bases de données, documents numériques (cloud :  environnement de stockage en ligne)  sont stockés afin que vous ou vos  clients puissent y avoir accès.  A l’échelle de la France, ils consommeraient environ 10% de l’électricité produite. Soit la consommation d’une ville de 50 000 habitants.

Chaque connexion à un site ou à un document stocké en ligne entraîne une requête vers ces centres de données et donc consomme de l’énergie. 

Il est à noter que de plus en plus de Data Centers s’engagent dans la neutralité carbone grâce à divers procédés. Je traiterai de ce point dans un prochain article du blog, où je vous expliquerai comment ils s’y prennent et je vous conseillerai également certains d’entre eux. (si vous voulez rester informé, ça se passe ici)

b. Qu’est ce qu’un site éco-responsable: 

site internet éco-responsable

Un site éco responsable, ou encore éco-conçu, est un site qui génère le moins de CO2 possible.

Comme dit plus haut dans l’article, chaque connexion à votre site entraîne une consommation d’énergie, mais celle-ci peut être optimisée afin de la réduire.

Cela demande une attention particulière sur le choix des contenus et des médias qu’on utilise, mais également d’être attentif sur le choix des plug-in qu’on installe. 

En effet, plus votre site sera lourd à charger, plus la requête envoyée au serveur sera longue et plus celle-ci sera consommatrice en énergie. Calculer la consommation exacte d’une requête vers le datacenter est complexe, car elle est propre à chaque centre. Mais pour donner un ordre d’idée voici un petit exemple :

Exemple : Le site d’Antoine pèse 4 mo (ce qui est énorme, la moyenne est autours de 2 mo) et nécessite au serveur X de fonctionner pendant 4 secondes pour l’afficher complètement sur un ordinateur, entrainant ainsi une consommation de 5W (chiffres purement fictif, pris dans le cadre de l’exemple). Après optimisation de ce dernier, il ne pèse plus que 2 mo et donc ne nécessite plus que 2 secondes pour s’afficher. Ne consomment plus que 2.5W.

Cet exemple est bien entendu exagéré, mais cela vous démontre l’importance de bien penser et optimiser son site internet.

Si vous souhaitez savoir à l’heure actuelle ce que consomme votre site internet, allez faire un tour  sur Website Carbon. Vous y trouverez de nombreuses informations intéressantes.

II) Un site éco-responsable va booster votre business

a. Il répond aux critères pour un bon référencement

Mais en pratique, outre le fait que vous réduisez l’impact environnemental de votre site. Les bienfaits d’une éco-conception d’un site internet apporte une réelle plus-value aux entreprises qui passent par ce procédé.

Un site éco-responsable va donc réduire son impact environnemental, et va également apporter une plus-value à votre entreprise.

Il sera plus visible:  rappelons-le, un site éco-responsable se veut le plus léger possible pour réduire son temps de chargement. Et c’est l’un des principaux critères de google pour un bien référé.

Il sera plus rapide: en optimisant le poids des médias et en se débarrassant du superflu.

Il sera mobile-friendly (optimisé pour le mobile) qui est également un critère pour le référencement de Google.

Il offrira une meilleure expérience d’utilisation : avec une conception plus légère et donc plus aérée et un chargement plus rapide.

j’ai jusqu’à présent parler purement des aspects techniques de l’éco-conception et non d’état d’esprit dans cette première partie de l’article. Le but était de montrer l’avantage de l’éco-conception web, qui peut s’appliquer à n’importe quelle entreprise pour booster son activité. 

b. Il est aligné à l’une de vos valeurs

En choisissant la solution d’un site éco-responsable, vous faites non seulement un geste pour la planète, mais vous alignez également votre site à l’une des valeurs de votre entreprise.

C’est un argument supplémentaire sur lequel vous pouvez vous appuyer afin d’augmenter la confiance de votre clientèle.

Vous l’avez compris, avoir un site éco responsable ou éco-conçu apporte des avantages sur tous les plans: il réduit votre impact écologique et augmente votre visibilité sur internet en répondant aux critères SEO de Google.

Alors, pret(e) à créer votre site éco-responsable? 

6 bonnes raisons d’avoir un site internet pour votre entreprise en plus de vos réseaux sociaux en 2021

Est-il encore nécessaire de créer un site internet en 2021? Avoir une page Facebook, un compte Instagram,  un Tik Tok (et j’en passe) ne suffit-il pas à la visibilité et à la pérennité de mon entreprise? Et si vous vous trouvez sur cet article aujourd’hui, c’est que vous vous posez la même question.

oui, avoir un site internet en 2021 est toujours utile. Et voici les 6 bonnes raisons:

1. Vous gagnez en crédibilité:

On ne va pas se mentir, avoir un site internet donne une image beaucoup plus professionnelle à notre entreprise et donc une image plus fiable et plus sérieuse.

avoir un site internet crédibilité améliorer

Aujourd’hui encore, le premier réflexe que l’on a pour se renseigner sur une entreprise, c’est d’aller voir son site Internet. Et seulement après, on regarde si elle est présente sur les réseaux sociaux afin de pouvoir suivre son travail. Avoir un site internet permet également de montrer son savoir-faire, de parler de ses produits ou services, de montrer son expertise.

2. Vous gagnez en visibilité :

On va se l’avouer, il est plus facile de gérer le référencement avec Google que de jouer avec les algorithmes changeants des réseaux sociaux. (Si si je vous l’assure, et je vous en parlerais plus en détails dans un prochain article).

Avec un peu plus de 4 milliards de personnes sur internet dans le monde (source : Digital Report 2021), et un site bien référencé vous gagnerez forcément en visibilité, vous aurez plus d’impact sur vos potentiels clients et donc plus de ventes.

3. Vous gagnez en sécurité:

Avoir un site internet vous permet d’avoir une place en ligne qui vous appartient alors qu’être sur un réseau social vous rend totalement dépendant de lui.

Je m’explique :

Imaginons que l’image entière de votre entreprise, tous vos produits, toute votre communication et les informations relatives à votre communauté et/ou vos clients soient sur un compte Instagram, et qu’il arrive un problème (piratage de compte, bug de l’application ou même que l’application disparaisse pour X raison). Vous perdez tout. Vos clients ne peuvent plus communiquer avec vous et vous ne pouvez plus communiquer avec eux. Ils ne peuvent plus acheter chez vous. Et ça jusqu’à ce que le problème soit réglé (si il n’est pas réglé vous devez tout recommencer depuis le début…aïe)

4. Vous gagnez en temps :

Il est beaucoup plus facile de donner des informations claires et fluides sur nos services, produits ou autres sur un site internet que sur un réseau social.

Il est plus facile de répondre aux questions récurrentes auxquelles vos clients se posent grâce à une F.A.Q.

Ca vous évite de répondre 10, 30 ou même 100 fois à une question qui revient sans cesse dans vos messages privés.

5. Vous gagnez de l’argent :

Evidemment, si vous gagnez les 4 points précédents, vous gagnez forcément de l’argent.

Mais comme je suis bien parti, je vais vous rajouter une raison supplémentaire.

En ayant votre site internet, vous pouvez créer une page boutique (e-commerce). Vos produits sur votre site ne sont pas mis en concurrence avec d’autres produits et vous ne payez pas de commissions de vente.

6. Vous gagnez des informations plus poussées :

Votre site internet vous donne accès à des outils analytiques plus poussés que ceux disponibles sur les réseaux sociaux.

En effet avec google analytique, vous pouvez avoir des informations en fonction du lieu, de l’âge, du sexe etc et ainsi en apprendre un peu plus sur ce que veulent vos clients.

Vous l’aurez compris, malgré la forte croissance des réseaux sociaux, il est toujours utile, de posséder un site internet en 2021. Il ne remplacera pas les avantages des réseaux sociaux tout comme ces derniers ne remplaceront pas les avantages d’avoir un site. Votre site peut cependant devenir une passerelle vers vos réseaux sociaux et vice versa. Un cercle vertueux entre les différents médias se met en place pour faire gagner ainsi en visibilité à l’entreprise.

Alors, je vous ai convaincu ?

Plus qu’à se demander si il vaut mieux faire son site internet sois même ou le déléguer à un professionnel ?

Publier sur Twitter depuis WordPress devient possible

WordPress se rapproche un peu plus de Twitter. 

Le CMS si populaire assure que son nouvel outil permet de transformer vos articles en threads Twitter, en seulement quelques clics.

Pour profiter de cette nouvelle fonctionnalité, il faut possédé l’extension Jetpack et procédé comme ceci :

 1- cliquez sur l’icône verte de l’extension Jetpack se trouvant en haut et à droite de votre écran (édition de l’article ) 
 2-  sélectionnez l’option « Twitter Thread », 
 3- personnalisez votre message principal… 
 4- publiez ! 

Vous pouvez des a présent partager l’intégralité de vos articles WordPress sur Twitter Et ainsi générer plus de contenu sur ce dernier.

À vous de jouer !

eleifend non luctus ut risus. felis